Un Think Tank jeunesse pour construire une nouvelle Afrique

Le poète-président Léopold Sédar Senghor avait tendance à declarer : « En 2000 Dakar sera comme Paris ». Utopie, rêve ou bonnes intentions ? Quoi qu'il en soit, Dakar, comme la plupart des capitales africaines, n'étant pas pessimiste, mais cohérent, ne ressemble toujours pas à Paris. Il n'est pas non plus nécessaire de vouloir coute que coute ressembler à Paris, mais de créer notre propre modèle inclusif et inspirant pour que d'autres puissent enfin commencer à copier le continent, et non l'inverse comme cela a été le cas ces derniers siècles.

De nombreux rapports mondiaux sur l'indice de développement humain positionnent la plupart des pays africains parmi les plus pauvres de la planète malgré l'énorme potentiel humain et les ressources naturelles dont dispose notre continent. Dans les années 60, lorsque la plupart des États africains ont accédé à la souveraineté internationale, certains pays asiatiques ont partagé le même niveau de PIB que ceux-ci. Cependant, en moins de cinq décennies, ces géants asiatiques actuels ont dépassé les pays africains et sont déjà considérés comme des "pays émergents" au point de rivaliser avec les économies avancées de l'OCDE.

Alors qu'ils développent une économie avancée grâce à la bonne utilisation des sciences et des technologies et à une éducation de qualité pour leurs citoyens, en Afrique on note des épisodes de guerre civile et de terrorisme religieux à des violences politiques, à des abus contre les femmes et les enfants, la pauvreté continue de sévir sur le continent africain, la violation des droits de l'homme, l' amendement constitutionnel récurrent pour monopoliser le pouvoir politique, l'effondrement des institutions, les luttes ethnico-religieuses, l'injustice sociale qui enracine la pauvreté et force la jeune population à migrer; les conséquences sociologiques derrière les effets du changement climatique car le continent est l'un des endroits qui souffre le plus de l'instabilité climatique.

Même à l'ère de la mondialisation qui permet la communication interhumaine grâce à des voies de communication et les technologiques, l’Afrique occupe toujours la dernière position sur le niveau de développement humain. Certes, ces dernières années, les économies les plus avancées étaient celles d'Afrique, mais cela n'a pas affecté la vie de la population dans sa globalité. Au contraire, la pauvreté, les inégalités et les incertitudes sociales continuent de progresser.

Les indices de développement projetés pour l'année 2050 voient la possibilité de changer cette tendance si le poids démographique de sa population jeune qui joue en sa faveur face à la baisse des naissances et de la vieillesse dans le monde développé est mis à profit. La tendance tend également à indiquer qu'elle peut être source d'instabilité et de conflit si elle n'est pas bien gérée. Et jusqu'à présent, les politiques appropriées ne sont pas suivies.

Reconnaissant les progrès réalisés par les institutions africaines, disons que les politiques qui sont adaptées pour changer la tendance ne suffisent pas, en particulier en voyant l'augmentation du manque d'opportunités socioprofessionnelles qui affecte davantage la population féminine, par le poids culturel des sociétés qui les relègue à une position inférieure et dépendante au sein de la communauté. La population africaine est majoritairement jeune, mais ceux-ci ne sont pas pris en compte lors de l'élaboration de politiques qui influenceront leur vie et celle des générations futures.

Cherchant à changer la tendance et à créer un nouveau paradigme plus inclusif et en faveur de la jeunesse, Ubuntu Pachamama Strategic Think Tank est né comme un espace de réflexion totalement mené par les jeunes. Sa mission est axée sur la recherche de solutions et d'orientations stratégiques tenant compte de la voix, des aspirations et des préoccupations des jeunes, en particulier des femmes. Pour ce faire, à partir d'une posture apolitique et plus académique, il est ambitieux d’être un laboratoire qui fabrique toutes les idées innovantes capables de créer un nouveau continent. Nous voulons donner une voix et changer l'image de l'Afrique au cours des relations internationales. L'Afrique en tant que continent ne peut pas continuer à recevoir de l'aide au développement, étant traitée comme un « adolescent » à qui il faut dire quoi faire et quand. Elle-même doit être responsable avec d'elle-même, avec ses filles et ses fils, et être écoutée dans toutes les questions qui affectent l'humanité.

Et pour que cela soit possible, le Groupe d'étude vise à faire son travail d'une manière différente. Nous comptons rassembler toutes les forces, les associations d'intelligence et de jeunesse à travers le continent et la diaspora autour des questions suivantes: jeunesse et démographie ; Les femmes et le genre dans notre contexte africaine; Environnement et préservation des ressources naturelles; Économie moderne, inclusive et diversifiée ; Démocratie et droits de l'homme ; Paix, sécurité et défense ; Géopolitique, diplomatie et relations internationales ; l'histoire et la culture africaines dans le contexte moderne .

Le résultat tant attendu est que, dans quelques décennies, nous serons un continent renouvelé, dynamique et inspirant pour le reste des sociétés. La réflexion nous appelle désormais.


1 vista
 

©2020 por Ubuntu Pachamama Strategic Think Tank. Creada con Wix.com